Le matériel du pélerin

- Le bourdon

L'iconographie (sculptures comme enluminures) fait très souvent ressortir des bâtons munis d'embouts ferrés, plus ou moins importants. Il était donc nécessaire de se pencher sur les sources archéologiques.
Suite à un inventaire des différents sites, un examen des différents artéfacts, on remarque, sans problème
2 typologies de virole constituée :
- d’une pointe et d’une douille (Vals, Toulouse / cimetière de la Dalbade, St Orens de Lavedan…
- d’une douille, d’une pointe et de 4 clavettes de calage (St Pierre de Bruge et Ste Livrade, St Orens de Lavedan… mais aussi Hardbakken en Norvège !!!).
La dimension de ces pièces, surtout leur diamètre, sont de précieuses données, qui couplées aux observations sur les sculptures et les enluminures, donnent déjà une idée de l’objet restitué.

- La panetière

Ce petit sac était destiné au transport du repas et des « encas » journaliers.


Nos restitutions sont uniquement basées sur des éléments sculptés tel que :

- Panetière en toile le chanvre, trame chevron : élément de coffret en ivoire représentant le voyage d’Emmaüs, conservé au MET de New York (provenance Aragon / Léon / Castille – XIIème siècle),

- Panetière en cuir d’agneau : Sculpture de St Jacques le Majeur - Santa Marta de Tera / Zamora

L’enjeu de ces restitutions était de coller aux divers éléments observés, mais également de faire que ces objets soient fonctionnels.

Milles mercis à : François de GALINAGUES en Pays de Sault, Vanessa Micky Schoelzkes, Aux Fils de l'Arz, Di Sarò Marco de Labortemporis, à Yves d' Une Forge en Mitgard, mais aussi DelF-red Jonet et Nadine !

- La gourde en verre

Gourde en verre provenant d'une sépulture mise au jour dans la chapelle St Pierre, Abbaye de Lerins située sur l'île Saint Honorat, au large de Cannes. Contexte XII/XIII.
Deux exemplaires ont été soufflés par notre Maitre Verrier et ami d'après les données techniques publiées par Danièle FOY notamment dans son ouvrage Le Verre médiéval et son artisanat en France méditerranéenne.
Un premier exemplaire a été recouvert d'une housse constituée d'un tissage manuel de lin tramé "nid d'abeille" et d'une toile de chanvre, enserrant une nappe de coton naturel. Cette protection trouve son inspiration sur une gourde de "pèlerin" conservée au Musée du Caire, datée debut XIVème... Le deuxième exemplaire devrait recevoir un autre genre de protection...


Un galon tissé par Perline Sev Wat fait ici aussi office de bretelle de transport.

- La gourde dite "De pélerin"

Afin de nous permettre de représenter quelques pièces issues de ce « pas si lointain » Moyen-Orient et en lien avec notre thème, notre choix s’est porté (entre autre) sur la restitution d’une gourde dite « de Pèlerin ».
Suite à un inventaire le plus exhaustif possible, des objets plus ou moins entiers, comme aussi des tessons, mon choix c’est porté sur la gourde conservée au Musée des Antiquités Méditerranéennes et Proche-Orientales de Stockholm. Choix motivé par, outre l’intégrité de la pièce, une visite effectuée il y a quelques années, me permettant d’avoir en mémoire les proportions, car les données sur le sujet sont souvent imprécises, du moins discutables.
Eclairé par l’immense savoir de Jean-Marie de la Poterie du Carbassou nous nous sommes penché sur les différentes étapes de fabrication. Imperfections, traces, etc… la pièce a parlé !!!
… et je me suis donc lancé dans la fabrication des outils nécessaires à la gravure du moule… Puis plusieurs moules ont été réalisés, jusqu’à intégrer correctement les réactions de la matière au séchage … ce qui a donné le moule final !
Cuisson du moule et montage complet de la gourde, ainsi que la cuisson, ont été réalisés par Jean-Marie.
Voici donc « notre » restitution.
Localisation : Medelhavsmuseet - Stockholm
Datation : période Ayyoubide ou début de la période Mamelouke (XIIIème)
Provenance : Syrie